Close

L'art et la manière

Retour à l'accueil
05 Mar 2018

Zarb apporte de la couleur à notre EQI’N’UP de Bordeaux

Créateur, avec deux autres artistes, du collectif Full Color, Benjamin alias Zarb, laisse son emprunte graphique sur les murs de Bordeaux et d’autres villes françaises depuis 20 ans.

Avec une identité forte et des valeurs assumées de liberté, d’indépendance et de prise de risque, Zarb est l’artiste incontournable pour notre EQI’N’UP de Bordeaux. Laissez-nous vous le présenter . . .

Facebook_image Zarb
A l’âge de 16 ans, Zarb commence le graffiti dans les rues de Bordeaux, juste par envie de peindre, de peindre partout. Entouré de graphers plus âgés, à l’écoute des règles et des codes du milieu, il aspire à s’exprimer librement mais se retrouve vite confronté aux interdits en tout genre. Il doit ruser pour esquiver la police, qu’il n’arrive cependant pas toujours à éviter. Un propriétaire chez lequel Zarb et ses amis avaient peint sans autorisation décide de ne pas porter plainte mais au contraire de commander une œuvre à ces jeunes graphers. C’est à ce moment que Zarb, Mad et Sage créent le collectif Full Color pour officialiser leur statut et leur activité de street artists.

Guidé par le besoin de s’exprimer et surtout l’envie d’être vu par le plus grand nombre, Zarb multiplie les créations sur les murs ou les rideaux de fer des commerces.

Photo OursPersuadé que le graffiti est l’art du 21ème siècle, il y met toute son énergie, sa fraicheur et prend des risques sans toujours les mesurer. Son objectif est de démocratiser cet art alors peu connu qu’est le graffiti. Artistes ou voyous aux yeux des policiers, Zarb et ses amis font quelques visites du commissariat avant d’être reconnus comme artistes à part entière. On tolère les impertinences de Zarb, on s’habitue et on commence à les apprécier. Pour beaucoup, ses œuvres gigantesques font partie de l’identité de Bordeaux.

 

C’est une ville dont les rues et les murs ont littéralement été « nettoyés » il y a une dizaine d’années, ce qui a eu pour effet surprenant de donner de l’importance au street art, au lieu de le marginaliser. D’où une augmentation croissante des commandes de fresques faites à Zarb ou au collectif Full Color.

Depuis 20 ans maintenant Zarb a su se faire un nom et vit de son art. Le bouche-à-oreille et le réseau le font travailler et il réalise des œuvres en France comme à l’étranger, avec de belles références notamment à Miami, ou encore pour les groupes comme Starbucks et Disneyland. Tantôt grapheur, peintre ou décorateur, il exprime son art de différentes manières en fonction des demandes de ses clients.

Malgré sa renommée et son carnet de commandes rempli, Benjamin est toutefois toujours obsédé de liberté. Il cherche sans cesse à se réinventer. Il travaille sur de nombreux projets personnels, introspectifs, « confidentiels » au moins pendant leur phase de maturation, et qu’il ne diffuse donc pas (ou pas encore).

Nous avons eu la chance de visiter Bordeaux accompagnés de Zarb en mode Street’art Tour.

Découvrez Zarb sur Instagram !